En fonction du thème à travailler, il se peut que plusieurs séances soient nécessaires, chacune d’entre-elles permettant d’enlever des « couches » pour atteindre le « cœur » d’une problématique pas toujours consciente.

L’humain étant unique, chacun travaille sur ses propres problématiques – toutes aussi uniques – à son rythme. Le patient prend la responsabilité de se lancer dans un processus d’introspection et d’avancer sur un thème qui le touche (développement personnel).
Le thérapeute n’est ni un guérisseur ni un médecin. Mais plutôt un accompagnateur sur le chemin des prises de consciences libératrices grâce aux différentes techniques d’équilibrations appliquées et les échanges/partages qui ont lieu tout au long de la séance.

Le patient décide donc de lui-même et sans obligation s’il souhaite poursuivre ou non un travail.
Idéalement, il est bien de laisser un espace de minimum 3 semaines entre chaque séance afin de permettre d’intégrer les informations à tous les plans.

Les séances se pratiquent habillé, en position debout, assise ou couchée.

La Kinésiologie ne se substitue pas aux soins qui relèvent spécifiquement d’une profession de la santé.